Kwerk Madeleine Barista

les collisions créatives, rencontres capitales dans l’environnement de travail

Permettant de penser différemment et de mieux travailler ensemble, ces rencontres impromptues sont capitales.

Si les recherches sur le sujet et leurs applications concrètes émergent depuis quelques années, les changements profonds connus par le monde du travail depuis plus d’un an leur confère une tout autre dimension. Mais de quoi parle-t-on lorsqu’on parle de collision créative, précisément ?

Le terme a été forgé et défini dans un article publié par la Harvard Business Review en 2014, « Workspaces that move people » (« Des lieux de travail faits pour mouvoir et émouvoir »). Sa définition est plutôt simple : nos idées les plus créatives nous viennent non pas lorsqu’on est assis devant son poste de travail en train d’exécuter une tâche répétitive mais lorsqu’on se déplace sur son lieu de travail, à la rencontre des lieux et de ses collaborateurs. La « collision », l’aide, même accidentelle, d’un de ses collaborateurs, viendra nous apporter une solution inédite à une question jusqu’ici insoluble, ou à laquelle on aurait appliqué une réponse classique. L’idée sous-jacente est de faire se rencontrer et travailler de concert des équipes qui ont peu ou pas l’habitude de collaborer : les ingénieurs et les commerciaux, l’équipe marketing et le service client, par exemple.

Kwerk Madeleine Barista

Rendez-vous au Bistro

Beaucoup d’entreprises vont même plus loin en mettant ces rencontres impromptues au cœur de leur organisation de travail, avec l’adoption de « flex offices », ces espaces de travail où aucun espace n’est assigné à un collaborateur en particulier, et qui induisent nécessairement des rencontres, des échanges, des flux. Parfois, d’autres solutions concrètes aident également à faire se mêler les équipes. La compagnie de télécoms norvégienne Telenor, par exemple, a ciblé un objet bien précis afin de favoriser cette mixité : les machines à café. En passant d’en moyenne une machine à café pour 6 personnes à une, plus grande et plus robuste, pouvant sustenter jusqu’à 120 personnes, Telenor a trouvé une solution des plus simples pour faire se rencontrer tout le monde en un lieu incontournable. L’impact sur l’efficacité et la productivité des collaborateurs est indéniable : après ce changement organisationnel, les ventes de la société ont augmenté de 20%. La preuve que ces collisions créatives ont un impact direct sur les performances des collaborateurs et des équipes, et vont au-delà de la simple profession de foi ou des intuitions de décideurs.

De corps et d’esprit

Dans les environnements de travail des immeubles Kwerk, ces thématiques d’échange et de rencontres sont centrales. Les espaces de travail sont conçus afin d’inciter à ces collisions et les nombreux espaces de réception sont des lieux naturels d’échanges créatifs. Le design d’exception, qui fait de ces environnements une véritable expérience sensorielle, inspire et stimule les collaborateurs qui y travaillent. Plus encore, la programmation Wellworking propose tout au long de la journée des moments de pauses, qui permettent de se ressourcer et d’aller puiser en soi pour l’inspiration. C’est aussi cette collision et cette réconciliation que permettent les environnements Kwerk : l’alignement avec soi-même, la symbiose du corps et de l’esprit.

Etude : « Workspacesthat move people », Ben Waber, Jennifer Magnolfi & GregLindsay, Harvard Business Review, 2014.

Kwerk Madeleine Table Japonais
Kwerk Madeleine Entée

voices

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matières de cookies